Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

Les ruelles vertes : ces bienfaitrices méconnues

RE/MAX Québec
401 0 0

Dans les grandes villes d'ici et d'ailleurs, les ruelles vertes sont de plus en plus nombreuses. Pas surprenant, puisqu'elles n'offrent que des bienfaits. Elles font d'ailleurs bien plus qu'améliorer la qualité de l'environnement. Voyez comment!

C'est en 1980 que la ville de Montréal fonde le programme Opération Tournesol en subventionnant la démolition de 35 000 hangars inutilisés. La raison première : éviter de possibles incendies. Cependant, le résultat apporta bien plus : l'apparition du soleil dans de nombreuses ruelles jadis sombres à cause de ces bâtiments encombrants. Emballée, l'administration de Montréal décide alors de faire disparaître davantage de hangars abandonnés. Il ne restait plus qu'à rendre vertes toutes ces ruelles!

De toutes les formes!

À travers le monde, les ruelles dites vertes prennent diverses formes. Dans la plupart des villes, tout comme à Montréal, les ruelles vertes sont plutôt des milieux de vie où la verdure et les humains se côtoient dans l'harmonie. On peut y retrouver des potagers, des jardins fleuris, des murs végétaux, des toits verts, des tables de pique-nique ou même des hamacs. Tous les voisins peuvent en profiter.


Les bienfaits pour l'environnement

À Montréal, il y aurait près de 325 ruelles vertes, ce qui représente 15 % de toutes les ruelles de la ville. L'arrondissement qui en compte le plus est Rosemont-La Petite-Patrie, suivi de près par le Plateau Mont-Royal. Leur apport pour un meilleur environnement est important, grâce à la transformation du gaz carbonique en oxygène par les végétaux qui y sont plantés notamment. Celles qui possèdent des murs végétaux ont un taux d'humidité moindre, ce qui améliore le confort. Ces milieux de vie sont aussi un endroit de rêve pour la biodiversité, notamment du côté des insectes qui sont, on le rappelle, primordiaux pour la santé de la planète.

Adieu, ilots de chaleur!

En ville, la température en été peut être suffocante à cause de l'asphalte et du béton. Certaines sections urbaines, où il y a peu d'ombre et de verdure, deviennent des ilots de chaleur. La température peut y être jusqu'à dix degrés Celsius de plus. Pour lutter contre cette chaleur, les végétaux qu'on trouve dans les ruelles vertes sont excellents.

Améliorer la santé mentale et physique

Selon diverses études, cohabiter dans la nature, près des végétaux, contribuerait au bien-être. La verdure diminuerait le stress. On pourrait aller jusqu'à dire que les ruelles vertes sont pour plusieurs habitants des villes des antidépresseurs. Cependant, ce n'est pas que la santé mentale qui en bénéficie : le corps aussi y trouve son compte. Respirer un meilleur air, manger des légumes qui y sont cultivés, avoir un endroit pour relaxer loin du béton, voilà qui peut améliorer la santé physique.

Apprendre à partager

L'un de leurs grands bienfaits est d'améliorer les relations entre voisins. En se réunissant dans ce milieu de vie, les résidents forment une communauté propice en l'entraide. Cela a pour effet de briser l'isolement. L'arrondissement de Rosemont-Petite-Patrie en sait quelque chose. Il y a quelques années, lorsque quelques voisins ont décidé de transformer leurs ruelles, ils ont totalement changé le visage de leur quartier. Présentation de spectacles artistiques, organisation de fêtes de quartier, lecture de contes pour enfants, échange des compétences de chacun, partage d'objets. Au fil des mois, les projets et les services échangés grâce à ces ruelles vertes sont devenus coutume. Les voisins ont même instauré le projet Celsius qui expérimente un système de géothermie, enfoui dans une ruelle. L'énergie verte ainsi créée pourra être utilisée par les résidents.

Bon pour l'économie

Fière de ses nombreuses ruelles vertes, la ville de Montréal et ses Éco-quartiers ont mis sur pied un parcours de ruelles vertes et de parcs pour les piétons. Québécois et touristes en profitent depuis quelques années. Quatre parcours de moins de dix kilomètres sont proposés et permettent de faire découvrir les quartiers montréalais.

 

Comment transformer une ruelle?

Vous habitez près d'une ruelle sombre et aimeriez l'égayer de vie? C'est possible! Pour ce faire, informez-vous auprès de votre Éco-Quartier. Il vous donnera l'information nécessaire. Toutefois, sachez que c'est un projet collectif : vous devez convaincre quelques voisins d'embarquer avec vous, sans quoi, il ne pourra voir le jour. Ensemble, vous formerez un comité de gestion qui décidera comment la ruelle sera aménagée, entretenue et quelles activités seront organisées.

Toutes les villes gagnent à accueillir des ruelles vertes : faites partie de ce mouvement écologique et social!

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles