Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

Envie d’une pelouse plus verte que le voisin ?

RE/MAX Québec
1149 0 0

Lorsque vient le temps de vendre sa propriété, mieux vaut la montrer sous son plus beau jour… et ça commence par l’apparence de son gazon ! Comment le rendre attrayant  ? RE/MAX vous dit tout !

Quelle est la bonne longueur pour couper sa pelouse ?

Pour favoriser la densité du gazon et s’assurer que ses racines soient fortes, il est préférable de le tondre lorsqu’il a atteint une hauteur variant entre 6 et 8 cm (2 ½ à 3 pouces). Cela permettra également au sol de conserver un taux d’humidité idéal.

Vos lames sont-elles assez aiguisées ?

Saviez-vous que les lames de la tondeuse devraient être affutées une fois par année ? Premièrement, cela permet de gagner du temps, car chaque passage de la tondeuse est plus efficace. Deuxièmement, un brin d’herbe coupé net se régénère plus rapidement et poussera plus vigoureusement que celui qui a été déchiré.

L’arrosage : où, quand, comment ?

Arroser son gazon est un art ! Trop d’eau... ou pas assez ? Difficile de trouver un juste équilibre. Sachez qu’il n’est habituellement pas nécessaire d’arroser plus d’une fois par semaine (et on laisse faire cette besogne lorsqu’il a plu durant la semaine). Lorsque vous arrosez, veillez à ce que le gazon ait reçu environ 2,5 cm (1 pouce) d’eau. Comment le savoir ? Placez sur la pelouse un petit récipient mesurant un pouce de haut (par exemple, une boîte de thon vide) et arrosez tant qu’il n’est pas plein. À noter qu’un terrain en pente nécessitera un arrosage plus fréquent ou plus long parce qu’il retient moins bien l’eau. Aussi, la pelouse entourant les troncs d’arbres a besoin davantage d’eau : assoiffées, les racines des arbres se servent en premier ! À noter qu’il est toujours préférable d’arroser tôt le matin pour réduire les pertes dues à l’évaporation qui se crée sous les rayons du soleil.

Les bienfaits du compost

Votre pelouse a besoin de plusieurs nutriments pour être en santé. Souvent, la terre qui l’accueille n’arrive pas à combler tous ses besoins. Il faut donc la nourrir d’un engrais qui lui fournira de l’azote, du phosphore et du potassium. Étendre de la semence (sursemis) est aussi une excellente idée pour obtenir un gazon plus épais, surtout dans les zones ombragées. Bon à savoir : il vaut mieux en répandre à la fin de l’été ou en automne.

Ne ramassez pas l’herbe coupée

Certains se démènent à récolter les brins d’herbe fraîchement coupés pour les jeter aux poubelles ou dans le compost. Pourtant, celui qui désire une pelouse qui rendra les voisins verts de jalousie devrait plutôt laisser le gazon coupé sur son terrain. En effet, les brins d’herbe en décomposition fournissent une dose d’azote à libération lente, ce qui est idéal pour la pelouse. Par contre, s’il pleut abondamment et pendant plusieurs jours, mieux vaut enlever une couche pour ne pas risquer de faire mourir le gazon en l’étouffant.

Aérez-le !

Si votre pelouse se trouve sur un sol argileux, nul besoin de suivre ce conseil. Par contre, pour tous les autres types de sols, il est recommandé de procéder, une fois par année, à une aération de votre pelouse. Surtout si elle présente ces signes : le sol est dur, l’eau n’est pas bien absorbée, il y a beaucoup de mauvaises herbes comme du trèfle ou encore le chaume (couche de racine et de gazon mort à la surface) s’épaissit. À l’aide d’une tige, faites des trous ici et là dans le sol en retirant une carotte. Les cavités ainsi créées aideront les nutriments, l’eau et l’air à circuler librement.

Ressemer les zones qui en arrachent

Votre gazon se porte généralement bien, mais a mauvaise mine à certains endroits ? Il est possible de semer seulement dans ces zones clairsemées. Par contre, sachez que de la pelouse à l’ombre ou près d’un arbre sera difficile à entretenir. Si votre aménagement paysager vous le permet, changer de couvre-sol dans les zones à problèmes ! Par exemple, un coin avec de la rocaille ou de jolies fleurs.

Psst ! Saviez-vous que…

Une pelouse jaune, brunie ou flétrie due à une sécheresse n’est pas nécessairement morte ! Si elle était en santé avant la période aride, elle pourrait survivre plusieurs jours dans cet état dormant. Avant de vous alarmer, attendez : votre pelouse pourrait retrouver son apparence vigoureuse d’autrefois à l’arrivée des jours de pluie.

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles

Consulter les articles par catégorie