Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

La mode « mini », une solution pour les premiers acheteurs?

RE/MAX Québec
6701 0 0

Le phénomène de la mini-maison gagne le Québec.

Particulièrement attrayant pour les jeunes avec ses mini-paiements, ses mini-taxes et ses mini-coûts d'entretien, qu'en est-il exactement?

 

La mode « mini », une solution pour les premiers acheteurs?

Marie-Christine Daignault  |  Mouvement Desjardins

 

Né aux États-Unis en riposte aux « monsters houses », le phénomène de la mini-maison gagne maintenant le Québec. Particulièrement attrayant pour les jeunes avec ses mini-paiements, ses mini-taxes et ses mini-coûts d'entretien, qu'en est-il exactement? 

 

« Il n'existe aucune définition légale, mais le phénomène intéresse les futurs propriétaires à la recherche d'une habitation avant tout plus petite, plus simple et plus abordable », explique Patrick Champagne conseiller en développement au Mouvement Desjardins. 

 

Le marché répond à la demande avec une offre de plus en plus variée et innovatrice : micro, mini et petite habitation, en milieu rural, ainsi que micro-condo et micro-loft, en milieu urbain, pour lesquels les superficies varient de 150 à 950 pieds carrés. 

 

Le concept est très alléchant. En contrepartie, vivre dans un espace restreint peut amener son lot d'irritants. Voici quelques avantages et obstacles potentiels à considérer dans votre réflexion.

 

Les avantages

 

Le coût abordable

Le resserrement des règles hypothécaires, le coût de la vie et la conjoncture économique contribuent à l'essor des petites habitations. La mise de fonds, les paiements hypothécaires, les taxes et les coûts d'énergie sont moindres, dégageant une marge budgétaire pour d'autres projets. 

 

Le côté environnemental

Basé sur le concept de simplicité volontaire et de développement durable, une petite habitation rime avec faible consommation énergétique. Plus près de la nature, il y a là le reflet d'un mode de vie à faible empreinte écologique. 

 

Optimisation de l'espace et ergonomie

Tout est réfléchi en fonction de l'efficience: appareils ménagers de petite dimension, lit repliable, meubles à doubles fonction, etc. 

 

L'entretien

Les coûts et le temps consacrés sont nettement diminués.

 

Les obstacles potentiels 

 

Le financement

Il peut s'avérer complexe! Patrick Champagne recommande de discuter de votre projet le plus tôt possible avec votre conseiller afin de bien orienter la solution de financement en fonction des critères suivants: 

  • Le fait d'être propriétaire ou locataire du terrain
  • Le type de fondation (roue, pieux, béton, pilotis, etc.)
  • Le respect des normes en vigueur 
  • La capacité financière du demandeur 
  • Le mode de construction: autoconstruction ou modèle clé en main

 

La localisation

Comme n'importe quelle autre résidence, la construction et l'installation sur un terrain d'une habitation de taille réduite doit respecter les normes et exigences spécifiques de la municipalité concernée. Chacune légifère les exigences et dimension minimale des terrains et des résidences, en plus des normes et codes de la Régie du bâtiment du Québec.

 

Certaines villes, comme Lantier, Eastman et même Sherbrooke, commencent à ouvrir des quartiers pour les petites habitations, mais cela demeure pour l'instant un phénomène en émergence.

 

Le micro-condo est, quant à lui, associé au développement des communautés verticales (développement des villes en hauteur).

 

La valeur de revente

À l'exception des micro-condos, il est encore difficile pour le moment de connaître la valeur de revente et, surtout, l'intérêt des acheteurs potentiels pour ce type de résidence dans les années à venir.

 

Conclusion?

Pour les premiers acheteurs en ville ou en banlieue, le micro-condo, le condo et la maison de ville sont encore les meilleures avenues. Sans faire partie de la mode « mini », ce sont tout de même des habitations plus petites et plus abordables, mais dont la valeur marchande évolue avec le marché immobilier. C'est à ne pas négliger considérant qu'une première maison est généralement un pont vers plus grand.

 

Source : www.desjardins.com/coopmoi

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles

Consulter les articles par catégorie