Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

Les acariens : devrions-nous en avoir peur?

RE/MAX Québec
656 0 0

Ils se trouvent dans vos maisons et ont un air affreux! Par contre, ces bestioles microscopiques ne sont pas nuisibles. À moins que...

Qu'est-ce qu'un acarien?

L'acarien est une bête microscopique qui appartient à la même famille que les araignées. Il est invisible à l'œil nu à cause de sa taille allant de 0.1 à 0.5 mm. Lorsqu'on l'observe avec un microscope, on constate qu'il possède huit pattes, est translucide et est si léger que l'air ambiant le transporte d'un endroit à un autre. Dans la maison, l'acarien adore le textile, surtout celui qui se trouve dans la chambre à coucher. Il vit donc principalement dans la literie et les oreillers, mais il trouve également refuge dans les rideaux, les tapis, les divans, les peluches ou tout autre objet moelleux. Ce qu'il faut garder en tête est que les acariens vivent même dans les maisons très propres. En effet, ces parasites suivent tout simplement l'humain, que ce dernier soit maniaque du ménage ou pas. Par contre, il y en a bien sûr davantage dans une propriété qui est poussiéreuse.

Pourquoi aime-t-il votre lit?

Si l'acarien se sent bien dans les tissus, c'est principalement parce qu'il y trouve plus de nourriture que sur des surfaces lisses qui n'emprisonnent pas les saletés. En effet, ces bestioles se nourrissent principalement de peau et de cheveux morts ainsi que de bouts d'ongles détachés. Un seul gramme de résidu de peau morte peut nourrir des millions de ces bêtes invisibles. Ils sont également friands de chaleur, de noirceur et d'humidité. Vous comprenez donc que votre chambre à coucher est un lieu paradisiaque pour eux!

Combien sont-ils?

Il y a un amas de poussière - communément appelé « mouton » - sous votre lit? Ce dernier contient une grande quantité de peau morte et abriterait pas moins de 10 000 acariens. Combien d'entre eux trouvent refuge dans votre lit douillet? Ils seraient environ 2 millions à dormir à vos côtés! D'ailleurs, il est recommandé de changer d'oreiller tous les deux ans parce qu'après cette période, le tiers de son poids serait dû à la présence de défécations et de cadavres d'acariens.

Doit-on les éliminer?

Pour plusieurs personnes, la présence des acariens est inoffensive. En effet, ils ne piquent pas, ne mordent pas et ne transmettent aucune maladie. Le problème apparait si l'un des occupants de la maison est allergique. On estime que 45 à 50 % de tous les symptômes d'allergie dans les maisons sont causés en totalité ou en partie par la présence des acariens, plus précisément à cause de leurs cadavres et de leurs matières fécales. Et ce serait entre 5 et 15 % de la population mondiale qui seraient allergiques exclusivement aux acariens. C'est pour cette raison que même après leur mort (ils ne vivent pas plus de 4 mois), ils continuent à faire du tort puisque leurs cadavres sont allergènes. Par exemple, si vous faites de l'asthme ou avez le rhume des foins, les symptômes seront amplifiés si vous vivez dans une maison poussiéreuse. La rhinite (inflammation de la muqueuse nasale avec obstruction nasale) est aussi un problème qui peut apparaitre à cause de ces bestioles. Il se pourrait que, dans les années à venir, le nombre de personnes qui sont incommodées par eux augmente. En effet, la pollution, les produits chimiques et les changements climatiques aident indirectement les acariens à se reproduire. Il y en aurait donc de plus en plus.

Les signes d'une allergie aux acariens

Comment savoir si vous ou un membre de votre famille êtes allergique? Voici quelques signes qui pourraient vous mettre la puce (ou l'acarien!) à l'oreille : les symptômes de l'asthme ou du rhume des foins diminuent après avoir fait le grand ménage de la maison. Vous avez des démangeaisons, des maux de tête, des problèmes respiratoires, des éternuements, de la fatigue. Certains problèmes de peau peuvent d'ailleurs être causés par ces indésirables, comme de l'irritation, des rougeurs ou de l'eczéma.

Comment les éliminer?

Il est utopique de croire qu'il est possible de tous les éliminer. En effet, leur nombre impressionnant et leur petite taille les rendent coriaces. Par contre, il est possible de diminuer leur population sous votre toit et d'ainsi réduire les symptômes d'allergie. Dans certains cas, il est même possible d'éliminer tous les symptômes.

Voici comment :

  • Évitez les tapis, les moquettes et privilégiez les surfaces lisses et froides comme la céramique, le vinyle et le bois franc.
  • Si vous avez des tapis, traitez-les régulièrement avec un agent acaricide.
  • Passez l'aspirateur et faites l'époussetage au moins trois fois par semaine en n'oubliant pas sous les divans et les lits.
  • Aérez les pièces, même en hiver. Le passage de l'air vers l'extérieur apportera avec lui quelques acariens.
  • Nettoyez les tapis et les rideaux avec une machine à vapeur.
  • Toutes les semaines, mettez à la machine à laver tous les textiles de la maison comme les housses de canapé, les jetés, les peluches et les coussins. L'eau chaude seulement pourra les éliminer.
  • Évitez la literie qui contient du duvet ou de la laine, car elle nécessite souvent un lavage à sec, mais ce dernier ne permet pas de détruire les acariens. Dans ce cas, il est judicieux de se procurer des housses antiacariennes pour matelas, sommier et oreillers.
  • Puisqu'ils aiment la chaleur, gardez la maison en bas de 18 degrés Celsius.
  • Ces friands d'humidité adorent lorsque la maison atteint 50 %. Alors, tentez de garder l'humidité entre 30 et 45 %. Un déshumidificateur est votre meilleur allié!
  • Il est possible de tuer les acariens se trouvant dans un objet en le mettant dans un sac de plastique, puis au congélateur quelques heures.
  • Ne collez pas vos meubles contre le mur (laissez plutôt quelques centimètres d'espacement)
  • Certaines huiles essentielles, comme la menthe ou la lavande, mélangées à du jus de citron et de l'eau peuvent aider à les éloigner. Vaporisez ce mélange sur les tissus et laissez sécher.

 

 

 

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles