Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

S’intégrer à son nouveau quartier, ce n’est pas sorcier!

RE/MAX Québec
63 0 0

Il est toujours plaisant de développer une relation de camaraderie avec ses voisins. Lorsqu'on déménage dans un endroit inconnu, c'est le moment parfait pour créer des liens. Voici quelques pistes pour commencer cette nouvelle vie du bon pied.

Certains conseils vous sembleront évidents. Pourtant, ils sont peu utilisés par les nouveaux voisins. Pourquoi ne pas être les premiers du quartier à les appliquer?

Se présenter, ce n'est pas démodé

Sonner à la porte d'un voisin, se présenter et lui offrir un gâteau fait de ses dix doigts peut sembler un geste dépassé. Toutefois, cette attention est très appréciée par les gens qui voient une nouvelle personne s'installer dans leur milieu de vie. Bien sûr, nul besoin de passer des heures aux fourneaux si vous n'avez pas le temps : amenez simplement votre gentillesse et tout sera parfait. L'important est le contact humain!

Vous êtes timide?

Si la gêne ou l'inconfort vous empêche de faire les présentations officielles, vous pouvez démontrer votre ouverture au voisinage en vous assoyant sur votre perron et en souriant aux passants ou aux résidents qui se trouvent dans votre champ de vision. Un signe de tête ou de la main est également approprié. Qui sait, peut-être que l'un d'eux viendra piquer une jasette avec vous!

Organiser une pendaison de crémaillère

Pour s'intégrer efficacement, rien de mieux que d'organiser une fête. Ce peut être un repas estival sur le barbecue ou une épluchette de blé d'Inde à la bonne franquette : il n'est pas nécessaire de sortir l'artillerie lourde. Tous les convives apprécieront les efforts que vous déploierez. Certains d'entre eux ne se connaissent peut-être même pas malgré la proximité de leurs résidences. Ce pourrait être le début d'une nouvelle ère plus sociale dans le coin, grâce à vous!

Se servir des enfants, c'est futé!

La rue est calme est votre marmaille s'y amuse avec les gamins du quartier? C'est l'occasion idéale pour développer des liens avec les autres parents. Sortez à l'extérieur surveiller votre progéniture et entamez la conversation avec les adultes présents. Ce conseil vaut aussi bien pour les voisins que vous rencontrez quand vous récupérez les petits à l'école ou à la garderie.

Se familiariser avec les commerces avoisinants

Que vous viviez dans une grande ville ou dans un village, il y a sans doute des boutiques et restaurants locaux propices à l'émergence d'amitiés. Ce peut être avec le commerçant lui-même ou avec les habitués ravis de découvrir un nouveau visage. À force de vous y rendre, gageons que de la camaraderie verra le jour.

Y a-t-il une ruelle verte?

De plus en plus, on assiste à la naissance de ruelles vertes dans les zones urbaines. Il s'agit d'une petite rue pour piétons qui est aménagée par et pour les résidents. Il peut y avoir un potager communautaire, des places assises pour profiter du beau temps et des murs de végétaux sur les édifices adjacents. Parfois, des réunions festives sont organisées. Informez-vous pour savoir s'il y a une artère du genre près de votre demeure!

Contrôler ses animaux

Chaque personne a son propre seuil de tolérance aux bruits. Il se peut que vous soyez peu incommodé par les sons provenant du voisinage alors que d'autres se sentent plus facilement agressés. Pour être certain qu'on ne vous prend pas en grippe dans votre nouveau quartier, faites en sorte que vos chiens n'aboient pas lorsqu'ils voient des passants ou encore, que vos chats ne fassent pas leurs besoins sur les terrains des autres.

De la musique avec parcimonie

Dans le même ordre d'idée, il se peut qu'entendre en boucle des chansons country provenant d'un terrain adjacent ne vous fasse ni chaud ni froid. Alors que pour d'autres, se faire imposer de la musique est horripilant. Un voisin respectueux s'assure que le volume est bas. Les décibels peuvent monter pendant une fête, mais doivent être réduits après 11 h. Psst! Il vaut toujours mieux avertir les résidents lorsqu'on organise un party bruyant. Sinon, il ne faut pas s'étonner s'ils appellent la police pour cause de nuisance sonore.

Quand faire des travaux bruyants?

La tondeuse, la scie sauteuse et le taille-bordure sont tous des outils utiles, mais qui peuvent casser les oreilles! Surtout quand on tente de relaxer dans sa cour ou sur son balcon. Il n'y a aucun règlement qui indique quand effectuer nos travaux. Cependant, sachez qu'il y a des règles non-écrites pour veiller à l'harmonie. Pour bien s'intégrer, mieux vaut s'abstenir de gêner la quiétude les dimanches. En semaine ou le week-end, il est recommandé d'attendre qu'il soit 10 h avant de sortir les outils et de les ranger après 19 h.

Imaginez si tout un chacun appliquait ces conseils. La vie de quartier serait sans doute plus agréable, et ce, peu importe le coin. Bonne intégration!

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles