Condo, chalet ou maison à vendre avec un courtier immobilier | RE/MAX Québec

Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

Frais lors de l'achat d'une maison : soyez prêt !

RE/MAX Québec
1529 0 0

Lorsque vous planifiez votre budget, mieux vaut prévoir tous les frais pour éviter d'être dans le rouge, et de voir rouge !

L'inspection, un incontournable

La première étape avant d'acheter une maison est habituellement l'inspection. Elle permet de s'assurer qu'il n'y a pas de vices cachés. L'inspection doit être faite par un inspecteur en bâtiment certifié. Il vous en coûtera environ 500 $. À noter que rien ne vous oblige à faire inspecter votre future propriété. En revanche, pour éviter les histoires d'horreur, c'est fortement recommandé.

Avez-vous une mise de fonds suffisante ?

Lorsqu'on achète une propriété, il faut posséder quelques milliers de dollars d'économie dans sa tirelire. En effet, la mise de fonds (c'est-à-dire le montant d'argent que vous remettez immédiatement au vendeur ou à l'entrepreneur en construction) doit habituellement correspondre à au moins 5 % du prix d'achat. Mais les travailleurs autonomes ou les personnes ayant un mauvais dossier de crédit peuvent se voir demander un montant plus élevé. C'est le prêteur (banque, caisse, assureur privé) qui décide ! Si vous n'êtes pas satisfait de ses exigences, il est toujours possible de magasiner ailleurs.

Frais d'évaluation : plus rare

Il arrive parfois que votre prêteur exige une évaluation faite par un évaluateur agréé pour s'assurer de la valeur réelle de la propriété. En effet, le prix payé est parfois plus élevé que ce que la maison vaut sur le marché. En connaissant la valeur exacte, votre institution financière s'ajuste pour se protéger dans l'éventualité où elle devrait saisir votre propriété (ce qu'on ne souhaite pas !) Il faut prévoir environ 350 $.

Assurances en tout genre

Si votre mise de fonds est inférieure à 20 % du prix de vente, votre prêteur exigera que vous payiez une assurance prêt hypothécaire (elle varie entre 0,5 et 2,9 % de la somme totale empruntée). Celle-ci peut être ajoutée aux mensualités de l'hypothèque ou être réglée intégralement le jour de la transaction immobilière. Il est aussi possible que votre prêteur vous suggère d'adhérer à une assurance vie et invalidité pour vous protéger (par exemple, s'il advenait que vous ne pouviez plus payer votre hypothèque). Le coût de cette dernière fluctue selon chaque personne : âge, tabagisme, travail, loisir à risque, etc.

Frais de notaire : un mal nécessaire

Au Canada, les transactions immobilières doivent se faire devant un notaire : c'est la loi ! Le coût de ce service peut varier selon la complexité du dossier qui se détermine selon différents facteurs, notamment le nombre d'acheteurs, le prix du bâtiment, le nombre de logements ou encore le type d'habitation (un condo est plus dispendieux qu'une maison unifamiliale, car le notaire doit faire davantage de recherche). Habituellement, vous devez budgéter entre 1 200 $ et 1 600 $. Bien que ce soit dispendieux, c'est un passage obligatoire qui permet d'officialiser l'achat.

Les taxes, ces malaimées !

C'est toujours avec appréhension qu'on reçoit son premier compte d'impôts fonciers (taxes municipales). Il est évalué en fonction de la valeur de la maison, mais aussi selon d'innombrables facteurs qui peuvent changer d'une ville à l'autre (quartier neuf, activités culturelles, réparation des rues, etc.) Les taxes scolaires peuvent elles aussi être impressionnantes, dépendamment de la municipalité. Tout comme les impôts fonciers, elles doivent être payées chaque année. Mais c'est surtout la taxe de droit de mutation immobilière (souvent appelée taxe de bienvenue) qui fait jaser. Cette dernière a été instaurée en 1976 par l'ancien ministre Jean Bienvenue. Tout nouvel acquéreur d'une propriété se fait « souhaiter la bienvenue » de cette façon. Heureusement, elle n'est payable qu'une seule fois!

*Tous les montants indiqués sont à titre indicatif et peuvent différer d'un professionnel à l'autre.

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles

Consulter les articles par catégorie