Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

Crème solaire : il ne faut pas la choisir au hasard!

RE/MAX Québec
1345 0 0

Quel cancer est le plus fréquent au Canada? Celui de la peau! Le taux de mortalité est d'ailleurs en croissance. Malheureusement, plusieurs personnes ne sont pas encore sensibilisées à l'importance de protéger leur épiderme. La crème solaire reste notre meilleur allié dans cette lutte contre cette infâme maladie. Mais comment bien la choisir?

Les bons facteurs à retenir lors de l'achat

Qu'est-ce qui fait qu'on penche pour un produit plutôt qu'un autre? En réalité, nos choix sont souvent aléatoires : une publicité qui nous a marqués, une bouteille attrayante, un FPS précis, la promesse qu'il résistera à la sueur ou encore, le bas prix. Pourtant, cet achat devrait plutôt être fait en considérant quelques points.
- Tout d'abord, son degré de protection FPS devrait être de 30 (plus élevé que ce nombre ne sert habituellement à rien).
- Aussi, il doit faire une barrière à la fois contre les UVA et les UVB.
- Il est préférable qu'il ne soit pas parfumé pour éviter d'irriter la peau.
- De plus, il doit être composé de plusieurs filtres différents comme le Mexoryl, le Tinosorb, le filtre minéral d'oxyde de zinc ou celui de dioxyde de titane.

En vaporisateur ou en crème?

Certains optent pour l'application à la main, par pénétration dans la peau, d'autres apprécient les vaporisateurs qui diminuent la manipulation (ce qui est moins salissant). Les deux types de produits sont efficaces. Par contre, il y a souvent du gaspillage avec le vaporisateur puisqu'une partie de la substance volatile s'enfuit dans les airs. Aussi, il faut faire attention de ne pas respirer les particules.

La quantité préférable

Les spécialistes s'entendent pour dire qu'en moyenne, une personne a besoin d'appliquer 30 ml de crème, et ce, toutes les deux heures. Plus le temps passe, plus l'effet diminue. Surtout si vous vous baignez! En effet, même s'il est écrit que le produit est résistant à l'eau et à la sueur, cela ne veut pas dire que la substance restera totalement en place. À noter qu'il est recommandé d'opter pour une protection qui possède cette résistance à l'eau (mais il faut tout de même se crémer à la sortie de la piscine).

Quels produits choisir pour la marmaille?

Cette question ne devrait tout simplement pas être posée! En effet, les lotions destinées aux enfants ne seraient qu'un piège marketing. Toutes les protections disponibles sur le marché conviennent aux personnes de 1 à 120 ans. Le seul hic est que les tout-petits ont de la difficulté à comprendre la consigne de ne pas respirer la formule en vaporisateur; la crème est donc plus facile à gérer.

Qui n'a pas besoin d'écran solaire?

On entend souvent ce mythe qui veut qu'une personne basanée ou noire soit déjà immunisée contre les rayons. Malheureusement, personne n'y échappe! Dans la même ligne de pensée, si vous n'attrapez jamais de coups de soleil, sachez que vous devriez tout de même vous crémer. En effet, le fait de « brûler » dépend tout simplement du phototype cutané. Toutefois, les cellules cancérigènes peuvent quand même se développer puisque les rayons UV attaquent tous les types de peau.

Je porte un couvre-chef et je me tiens à l'ombre.

Protéger sa tête et son visage grâce à un large chapeau n'est pas garant d'une vie sans cancer de la peau. Même si on passe son temps à l'ombre. Pourquoi? Les rayons rebondissent de tous les côtés et dans tous les sens. Ainsi, même si se cacher sous un parasol est plus agréable et vous donne l'impression de ne pas cuire, vous subissez tout de même les contrecoups.

Augmentation des cancers de la peau : pourquoi?

Selon le National Cancer Institute, les Américains ont radicalement augmenté l'utilisation des lotions solaires au courant des dernières années. Pourtant, les cas de cancers n'ont jamais été aussi fréquents. Ils auraient en effet triplé depuis 1970. Pourquoi donc? Une théorie serait que plusieurs optent pour des protections élevées, soit de 50 et plus, qui sont composés davantage de filtres chimiques. Ainsi, mieux vaut se tourner vers les écrans FPS 30. Certains spécialistes croient également que nous devrions éviter les produits dont la liste d'ingrédients contient de l'oxybenzode, l'octinoxate, le benzophénone, l'avobenzone ou de l'homosalate.

Les dommages esthétiques du soleil

Si le mot cancer ne vous fait pas frissonner et ne vous pousse pas à courir acheter une crème à la pharmacie, nous avons une autre raison à vous donner : les rayons UVA causent le vieillissement prématuré de la peau. Ainsi, si vous dépensez une fortune en crème anti-âge ou que vous songez au Botox, le premier pas serait de vous éloigner de ces rayons dommageables.


En résumé, pour profiter des plaisirs de l'été sans arrière-pensée, il faut se protéger!

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles