Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

Huit conseils pour trouver un bon inspecteur de maison

RE/MAX Québec
1772 0 0

Comment choisir son inspecteur en bâtiment pour l'achat d'une maison?

Lorsqu'on est à la recherche d'une nouvelle maison, la meilleure façon de connaître l'état général de la propriété convoitée est de la faire inspecter par un professionnel. Mais comment le choisir pour que cette étape se déroule dans les règles de l'art?

Dans l'univers de l'inspection en bâtiment, de nombreux candidats se vantent de pouvoir se charger de cette tâche importante. Mais ce qu'il faut savoir est que certains sont plus qualifiés que d'autres. Voici des astuces pour tomber sur le bon numéro!

Demander des références

Souvent, quand c'est le moment de faire une inspection, nous sommes pressés par le temps. Il peut être alors tentant de choisir l'inspecteur au hasard. Pourtant, il vaut mieux voir cette étape préachat comme si vous étiez un patron et que vous vous apprêtiez à engager un employé pour s'occuper d'une tâche primordiale. Dans cette optique, demander des références d'anciens clients est tout à fait approprié. Vous pourrez ainsi discuter avec ceux-ci pour connaître leur satisfaction et ainsi valider votre choix final.

Le choisir en fonction de son expertise

Saviez-vous que certains inspecteurs se spécialisent dans les maisons centenaires? Dans les très grands immeubles à condominiums? Dans les chalets près des cours d'eau? Ou encore, que d'autres sont experts des quartiers souvent contaminés par la pyrite ou des bâtiments construits sur des sols instables? Ces inspecteurs sont donc plus alertes aux différents problèmes ou réalités de leur champ d'expertise. Si la propriété à inspecter ne comporte aucune particularité, choisissez tout simplement un inspecteur qui habite dans le même secteur.

Lire un de ses rapports antérieurs

Avant d'engager un inspecteur, demandez-lui de vous fournir un rapport d'inspection qu'il a effectué antérieurement. Vous pourrez constater s'il est professionnel et juger s'il a le souci du détail, s'il peut exprimer clairement les points relevés et s'il a omis de parler de certains aspects (tuyauterie, isolation, toiture, ventilation, etc.). Méfiez-vous des rapports rédigés avec des phrases générales et impersonnelles : chaque maison est unique et on devrait le sentir en lisant le document.

S'informer sur son temps d'exécution

Un inspecteur qui vous assure qu'il vous remettra le document final la journée même et qui ne reste sur les lieux de la propriété qu'une heure n'est sans doute pas très minutieux. Habituellement, il faut un minimum de deux heures d'inspection pour faire le tour d'une maison de dimension moyenne. De plus, le rapport ne risque pas d'être détaillé s'il est réalisé rapidement. Méfiez-vous!

Compter sur le bouche-à-oreille

Un autre conseil est de discuter avec vos proches. Vous pourriez sonder vos réseaux sociaux en demandant à vos connaissances de vous recommander un bon candidat. Différentes personnes vous assurent que l'inspecteur Tremblay a su relever des problèmes, ce qui a permis aux futurs acheteurs de négocier à la baisse? Ce professionnel est sans doute compétent.

Se fier à sa formation

Habituellement, un inspecteur en bâtiment de confiance détient un diplôme collégial ou universitaire dans un domaine relatif au bâtiment. Plusieurs sont ingénieurs ou architectes de formation. Certains sont même diplômés en inspection. Engager une connaissance qui travaille dans le secteur de la construction, mais qui n'est pas spécialisée dans l'inspection est souvent une mauvaise idée.

Détient-il une police d'assurance?

Un point important à considérer est de savoir si l'inspecteur convoité détient une assurance responsabilité professionnelle couvrant les erreurs et omissions. Demandez à voir le document qui confirme celle-ci. Vous pourriez même contacter la compagnie d'assurance pour vérifier que tout est en règle. Cette assurance vous permettra, par exemple, de lui réclamer des sommes en cas de vices non répertoriés lors de l'inspection. Des propriétaires se sont déjà retrouvés en plein cauchemar parce qu'ils avaient engagé une personne ne détenant pas de police adéquate.

Vérifier son dossier de poursuites

Au Québec, il est possible de savoir si un professionnel a été poursuivi ou condamné à la suite d'une inspection mal effectuée. Vous pouvez consulter le site Internet de la Société québécoise d'information juridique (SOQUIJ) ou encore contacter l'Office de la protection du consommateur.

Les inspecteurs en bâtiment qualifiés font souvent ce métier à temps plein et sont en grande demande. Ils sont donc rarement disponibles rapidement. C'est pourquoi il vaut mieux prévoir, à la signature de la promesse d'achat, un délai d'une dizaine de jours pour l'exécution de l'inspection. Aussi, pour avoir la conscience tranquille, n'hésitez pas à engager un professionnel qui vous inspire confiance, et ce, même s'il est plus dispendieux. Bonne recherche!

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles