Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

Condo : est-ce un bon moment pour acheter ou vendre?

RE/MAX Québec
96 0 0

Il y a cinq ans à peine, plusieurs propriétaires de condos disaient avoir de la difficulté à vendre leur unité. Il est vrai que les nouvelles constructions de ce type d'habitation se multipliaient à une vitesse folle! Mais est-ce toujours le cas?

Selon une recherche menée par JLR Solutions Foncières, la réalité semble avoir changé, et ce, principalement à Montréal. Il y a quelques années, on entendait souvent dire que la prolifération des constructions de nouvelles unités de condo saturait le marché. Aux quatre coins de la ville, plusieurs immeubles étaient érigés et on trouvait des unités pour tous les budgets. Mais, il n'était pas rare que des copropriétés neuves ne trouvent pas preneurs. Aussi, il était ardu pour les propriétaires de condos usagés de vendre rapidement. Mais cette réalité est derrière nous.

Il manque de condos!

En effet, depuis plusieurs mois, un grand nombre de personnes recherchent des condos à vendre et Montréal peine à répondre à la demande. Les unités ne restent pas longtemps sur le marché et les vendeurs obtiennent habituellement le prix demandé. Cette réalité est-elle présente seulement dans la grande métropole? Oui! Dès qu'on traverse ses frontières, la réalité immobilière est plus équilibrée. En région et à proximité de Montréal, il est plus aisé de trouver des condos à vendre. Le marché y est en excellente santé.

Des condos qui valent plus cher

Au Québec, près de 38 000 copropriétés ont été vendues ou achetées pendant la période du 1er octobre 2018 au 1er octobre 2019. C'est une hausse considérable comparativement à l'année dernière, soit de 11 %. Le prix médian pour l'ensemble des unités à travers le Québec a été de 254 500 $. C'est une valeur moyenne provinciale plus élevée de 4 % par rapport aux derniers chiffres. Ce sont donc de bonnes nouvelles! Par contre, une ville échappe à cette hausse : à Longueuil, la valeur des copropriétés n'a pas bougé dans la dernière année.

Tendance à la hausse pour tous les types de propriétés

En fait, ce beau portrait immobilier ne se limite pas qu'aux habitations de type condominium. Tous les types de propriétés se vendent plus rapidement et facilement depuis quelques mois. Près de 86 000 maisons unifamiliales ont été vendues au Québec du 1er octobre 2018 au 1er octobre 2019, ce qui représente une hausse de 6 % par rapport à la dernière année. Le prix moyen des résidences a gonflé de 3 %. Cette croissance s'observe autant dans les milieux urbains que dans les régions. Ailleurs dans le monde, ce n'est pas nécessairement le cas. Le Québec semble avoir été protégé des incertitudes économiques, du moins pour le moment.

De grands écarts

Dans son analyse, JLR Solutions Foncières met aussi en lumière certaines villes qui se distinguent de la norme, notamment Lévis et Rimouski. Ces dernières n'ont pas connu de hausse du prix immobilier, tant pour les condos que les maisons unifamiliales. D'ailleurs, là-bas, la valeur immobilière est restée stable depuis cinq ans. Là où l'augmentation fut la plus élevée est à Châteauguay et à Dollard-des-Ormeaux. Les propriétés se vendent 10 % de plus que l'année dernière. Ce qui est impressionnant! Les propriétaires qui ont vendu leur résidence récemment ont donc été gagnants sur le plan financier.

Alors, tout porte à croire que c'est un excellent moment pour vendre son condo, puisqu'il est possible d'afficher à un prix plus haut et qu'il y a un grand bassin d'acheteurs, surtout dans la ville de Montréal. Et, si vous êtes à la recherche d'une copropriété, sachez qu'il ne sert à rien d'attendre que les prix baissent avant de passer à l'action : les experts croient que la hausse de la valeur des condos n'est pas terminée. Pour vous aider à trouver la perle rare, n'hésitez pas à contacter un courtier RE/MAX.

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles