Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

Avantages et inconvénients des différents climatiseurs

RE/MAX Québec
3924 0 0

Même si nous apprécions tous la chaleur, il faut avouer qu'il est bien d'avoir un moment de répit dans la journée, surtout au moment du coucher. Côté appareil, penchez-vous pour une thermopompe, un système portatif, mural ou plutôt central? Pas toujours facile de faire un choix! Voici ce qu'il faut savoir :

Climatiseur dans la fenêtre : disgracieux, mais efficace!

Vous êtes sans doute familier avec le climatiseur qu'on installe dans une fenêtre. Il convient à la plupart des pièces et des bourses (son prix est d'environ 200 $). Il est également très puissant et crée de la fraîcheur rapidement. Par contre, côté look, ce n'est pas le plus joli. Il est un peu disgracieux et prend beaucoup de place, si bien, qu'il peut totalement couper la vue extérieure. Aussi, certains modèles sont très bruyants et peuvent nuire au sommeil. Autre hic : il faut l'installer et le désinstaller chaque début et fin de saison estivale... et cela demande une certaine dextérité!

Climatiseur portatif : peu performant

Le climatiseur portatif est généralement un gros objet sur roulettes muni d'un tuyau qui doit sortir à l'extérieur. Pour se faire, on doit installer un dispositif dans une fenêtre pour accueillir le boyau qui évacuera la chaleur. Il faut vider quelques fois par jour le bac d'eau accumulée (l'appareil retire l'humidité de l'air). Pour certains, les modèles portatifs sont parfois les seules alternatives pour rafraîchir leur maison (les condos qui n'ont que des portes-fenêtres par exemple). Ils sont beaucoup plus dispendieux (environ 1 000 $) que les modèles à fenêtres. Pourtant, ils sont moins performants. Une pièce munie d'un système portatif de 12 000 BTU verra sa température baisser de quelques degrés seulement.

Climatiseur mural : un bon rapport qualité-prix

Dans une propriété de valeur moyenne à élevée, on trouve souvent un climatiseur mural. Il possède une base (ventilateur) sur un des murs de la maison qui est reliée à une autre base (moteur) placée à l'extérieur de la demeure. Les prix varient entre 5 000 et 10 000 $, selon la puissance et de la qualité. Le désavantage est que les pièces à proximité du ventilateur seront plus fraîches que celles éloignées. Ainsi, il est difficile de refroidir également toutes les zones. Et il faut garder les portes ouvertes durant la nuit pour en profiter pleinement.

Climatiseur central : confort uniforme

Le modèle central ressemble beaucoup à celui mural. La différence est que l'air frais est distribué par un système de ventilation à air pulsé. Ainsi, chaque pièce possède sa sortie d'air. Il est donc possible de climatiser plus uniformément. Toutefois, cet appareil est plus dispendieux que le produit mural, surtout s'il faut l'installer dans une propriété non-dotée d'un système à air pulsé.

Thermopompe : la pratique

La thermopompe est presque en tous points semblable aux systèmes muraux ou centraux. Par contre, elle peut également servir à chauffer la maison en hiver. Cette option ferait économiser quelques dollars sur les factures d'électricité, mais se rattraperait en frais d'entretien (la thermopompe brise plus fréquemment puisqu'elle est utilisée tout au long de l'année.)

Attention : émet-il beaucoup de bruit?

Un point à ne pas négliger lors du magasinage est de savoir si le climatiseur dans la mire est assourdissant. Vérifiez la qualité de l'appareil et ses composantes. Encore mieux, faites-le fonctionner avant l'achat!

Astuces pour économiser sur votre facture d'électricité

Savez-vous qu'avec le chauffe-eau de la piscine, le climatiseur est l'appareil qui demande le plus d'électricité durant l'été? Il est possible de diminuer les coûts en choisissant un produit moins énergivore, notamment ceux homologués ENERGY STAR. Ou encore, un qui possède un SEER (Seasonal Energy Efficiency Ratio ou en français, taux de rendement énergétique saisonnier) de plus de 14. Aussi, il est important de placer la base extérieure loin des rayons du soleil ou du moins, sur un mur de la maison à l'ombre.

Chauffer l'eau de sa piscine... grâce au climatiseur!

Dans un souci écologique, il est possible de se procurer une thermopompe air-eau. Elle récupère la chaleur produite par l'appareil pour tempérer la piscine. C'est ingénieux. mais coûteux! Il faut compter au moins 10 000 $ pour l'installation de ce type de système.

Maintenant que vous savez tout, vous pourrez faire un choix éclairé. Bon... rafraîchissement!

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles