Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

10 rénovations qui ne rapportent rien, ou presque !

RE/MAX Québec
3514 0 0

Vous voulez vendre au meilleur prix donc vous voulez rénover ? Voici 10 projets de rénovation qui ne rapporte rien, ou presque !

 

 

Pour faciliter la vente de votre maison et en tirer le meilleur prix, certaines rénovations constituent un investissement judicieux. D’autres en revanche, ne sont pas au goût du marché et ne s’avèrent pas rentables. Voici les dix pièges à éviter pour que vos rénos vous rapportent plus que des clous !

 

1- Une cuisine démesurée

Des dépenses excessives pour rénover une seule pièce de votre maison ont peu de chances d’être absorbées dans sa valeur globale. Pour allouer un budget raisonnable à votre nouvelle cuisine, une règle de pouce conseille d’y accorder 10% de la valeur de votre bien. Cette loi empirique, valable pour toutes les pièces de la maison, ne vaut cependant pas les conseils personnalisés d’un expert.

Valeur ajoutée estimée : 70% à 80% de la somme investie (les estimations sont basées sur un investissement soumis à la règle de pouce du 10% citée ci-dessus).

 

2- Les aménagements paysagers

Votre passion du jardinage n’est pas forcément celle de potentiels acheteurs que les frais d’entretien risquent de décourager. « Particulièrement au Québec où l’hiver est rigoureux, les aménagements paysagers dévaluent très vite : 50% la première année et près de 2% à chaque année suivante », explique Marc Vaillancourt, cofondateur du groupe EXIMMO, propriétaire d’Evaluation Mauricie et membre de l’Institut Canadien des Évaluateurs [1].

Valeur ajoutée estimée : 15% à 20% de la somme investie.

 

3- Les équipements sophistiqués, high tech et domotiques

Cave à vin, cinéma maison et autres gadgets technologiques relèvent de centres d’intérêt personnels et ont peu de chances de convaincre un acheteur d’investir davantage pour. De plus, ils deviennent rapidement obsolètes.

Valeur ajoutée estimée : très variable selon le matériel, son état et sa durée de vie…et les intérêts de l’acheteur !

 

4- Une piscine ou un spa

Tout comme les aménagements paysagers, les piscines et spas subissent une dépréciation rapide, renforcée par l’hiver rude au Québec. Aussi, les frais et efforts d’entretien qu’ils impliquent sont un frein à la revente.

Valeur ajoutée estimée : 50% de la valeur investie pour une piscine, 25% pour un spa.

 

5- Des matériaux bon marché

Les revêtements de toits, planchers et fenêtres sont en soi de bons investissements, à condition de les choisir de bonne qualité. En effet, la durée de vie du matériel bas de gamme ne justifie pas toujours son faible coût. « Ce n’est pas là qu’il faut faire des économies, conseille Perrine Le Ru, directrice marketing de l’entreprise SmartReno[2]. Par ailleurs, c’est un élément sur lequel les acheteurs sont très regardants ».

Valeur ajoutée estimée : 60% à 75% de la valeur investie dans de bons matériaux, moins pour du bas de gamme.

 

6- Le tape à l’œil

Les murs et façades aux couleurs vives, de même qu’une décoration excentrique, sont un frein à la revente. « Il faut être prudent avec nos goûts et nos passions personnels qui peuvent diminuer le nombre d’acheteurs potentiels et donc la valeur marchande de notre maison, explique Sylvain Chartier, directeur principal d’Evalexpert et membre de l’Institut Canadien des Évaluateurs. Les tons neutres et les espaces dénués d’extravagance sont préférables : un éventuel offrant doit pouvoir se projeter dans votre maison.

Valeur ajoutée estimée : 75% à 100% de la valeur investie dans un rafraichissement général (et de couleur adaptée !).

 

7- Un trop gros garage

Une annexe surdimensionnée gâche l’harmonie de votre propriété, ce qui la rend moins séduisante. Mieux vaut s’en tenir à une construction raisonnable, question de proportions  !

Valeur ajoutée estimée : 70% à 80% des dépenses investies pour un garage attaché et de taille proportionnée, 60% à 70% pour un garage détaché.

 

8- Une salle de bain rétrécie

Si la rénovation de la salle de bain est très payante, sa réduction en revanche n’est pas une bonne idée. Les vastes espaces sanitaires ont la côte, encore plus si ils possèdent une baignoire, attrayante pour les familles avec de jeunes enfants.

Valeur ajoutée estimée : 65% à 70% des dépenses investies.

 

9- L’aménagement du sous-sol

Un sous-sol habitable ajoute une valeur d’agrément à votre maison mais n’augmente guère sa valeur financière. « L’estimation de cet étage est affectée par le fait qu’il ne s’agit pas d’une aire de plancher hors-sol mais seulement d’un espace contributif », prévient Sylvain Chartier.

Valeur ajoutée estimée : 50% des dépenses investies.

 

10- La réduction du nombre de pièces

Ôter une pièce enlève de la valeur à un bien. « Il est plus judicieux de laisser le choix de faire cette rénovation aux éventuels acheteurs » explique Perrine Le Ru.

Valeur ajoutée estimée : nulle voir négative.

 

En matière de rénos, la démesure et l’excentricité sont rarement payantes, de même que les installations de nécessité subjective telles que des plantations ou du matériel high tech. Pour optimiser la valeur de votre maison, mieux vaut s’en tenir à des projets proportionnés, qui sollicitent des matériaux de qualité et aident un éventuel acheteur à se projeter entre vos murs. Le désencombrement des espaces, la peinture de couleurs neutres et le rafraichissement de la cuisine et de la salle de bain figurent parmi les rénovations les plus judicieuses.

Enfin, quels que soient les travaux que vous envisagez, les conseils de professionnels tels qu’un entrepreneur ou un membre agréé de l’Institut Canadien des Évaluateurs sont toujours profitables.

Envie d’en connaître davantage sur l’immobilier?

Visitez la section Conseillers en financement hypothécaire sur le site de la Banque Nationale et prenez rendez-vous avec un directeur de développement hypothécaire.

 

[1] https://www.aicanada.ca/fr/

[2] https://www.smartreno.com/fr-ca

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles

Consulter les articles par catégorie