Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

Ne laissez pas les moustiques gâcher vos randonnées en forêt!

RE/MAX Québec
294 0 0

Sachez chasser les moustiques sans les répulsifs chimiques. Trois recettes simples de chasse-moustiques sans danger pour vous et les vôtres.

« No me moleste mosquito... Moustique, ne me pique pas... » — Joe Dassin a peut-être composé cette chanson lors d’un séjour au Québec dans les Laurentides ou dans une autre région servant d’antre à ces minuscules « Dracula » avides de sang humain...

La pluie et les averses interminables que nous avons connues au Québec depuis le début du printemps et jusqu’à ces derniers jours ont permis de créer des flaques d’eau stagnante et ainsi favoriser l’apparition d’un plus grand nombre de moustiques. Monsieur Jacques Boisvert, microbiologiste et spécialiste des insectes et professeur émérite de l’Université du Québec à Trois-Rivières, a expliqué lors d’une entrevue à Radio-Canada « […] ce printemps, la multiplicité des petits bassins d’eau stagnante a permis à un plus grand nombre d’œufs d’univoltines et de multivoltines pondus l’an dernier de se réactiver et de poursuivre leur cycle de développement jusqu’au stade adulte […] »

La période des vacances bat son plein, la bataille contre les moustiques est engagée; les amateurs de plein air peuvent en sortir vainqueurs et sans boursouflures en utilisant les bons moyens.

Vue du lac du bord du quai, bonjour les moustiques

Référence: depositphotos.com

Connaître ses ennemis…

Qui sont-ils?

Ces agaçantes « bibittes » qui vous tournent sans cesse autour en cherchant l’endroit où atterrir pour vous piquer et se gorger de votre sang appartiennent à différents ordres d’insectes. Les plus communs sont :

  • Le maringouin, dont les larves se développent en eau stagnante peu profonde;
  • La mouche noire, dont les larves prolifèrent dans les eaux courantes que sont les petits ruisseaux et les rivières;
  • La mouche à chevreuil, connue sous diverses appellations : mouches à vache, mouches à cheval, frappe à bord... Elle appartient à la famille des taons;
  • La tique, dont une partie de sa vie se passe au sol en quête d’un hôte; une fois à sa portée, elle s’y accroche pour se nourrir de son sang.

Selon les experts, certains de ces insectes piqueurs peuvent transmettre à leurs hôtes de nombreux agents pathogènes tels que virus, bactéries et protozoaires qui sont responsables de maladies infectieuses. On peut parfois développer des allergies à leur salive.

Où habitent-ils?

Ces insectes piqueurs se retrouvent un peu partout au Québec. Toutefois, nous remarquons qu’ils sont en plus grande abondance dans les régions boisées, surtout celles situées au nord du Saint-Laurent (les Laurentides, la Côte-Nord, l’Abitibi, etc.). C’est en Estrie que certaines de ces petites bestioles désagréables (maringouins et mouches noires) sont moins présentes puisqu’elles ont peu de gîtes où pondre leurs œufs.

Essaim de moustiques

Référence: depositphotos.com

Qu’est-ce qui les attire tant?

Vous est-il déjà arrivé d’aller à la pêche avec des amis et de constater que Pierre était un « aimant » à moustiques, alors que les autres membres du groupe pouvaient pêcher relativement en paix? Il faut dire que certaines personnes attirent davantage les moustiques que d’autres. En effet, ces insectes détectent le gaz carbonique dégagé par la respiration, l’acide lactique contenu dans la sueur, tout comme ils détectent la chaleur humaine et les mouvements. Ils sont aussi friands du sang de groupe sanguin « O » et sont attirés par les couleurs sombres, surtout le noir et le bleu marin foncé.

Gagner la bataille contre les moustiques…

Lorsque les moustiques vous aperçoivent, c’est un peu comme s’ils feuilletaient le menu d’un restaurant; vous choisiront-ils comme entrée, plat principal ou dessert? Dans le but d’éviter de devenir une de leurs victimes, voici quelques trucs et tactiques que vous pourriez mettre dans votre arsenal.

Choisir la bonne couleur de ses vêtements et bien se couvrir

Les vêtements de couleurs pâles attireraient moins les moustiques. Afin d’éviter que votre cuir chevelu ne devienne un véritable terrain d’atterrissage pour ces insectes, particulièrement la mouche noire, il est fortement recommandé de porter une casquette ou un chapeau muni, au besoin, d’un filet pour protéger le visage. Dans les régions où la présence de tiques est soupçonnée (en Montérégie et en Estrie, par exemple), il est fortement conseillé de porter des pantalons longs à jambes étroites.

Éviter les savons trop odorants et le parfum

En vacances dans les régions où les moustiques sont rois, il serait préférable d’utiliser un savon non parfumé. Il semblerait aussi que les moustiques ont un odorat très développé capable de déceler l’odeur des parfums, si subtils soient-ils.

Adopter les produits biologiques plutôt que les armes chimiques

Il existe sur le marché plusieurs produits répulsifs. Sur le site web de Santé Canada, il est recommandé d’utiliser un chasse-moustiques à base de DEET pour se protéger des piqûres d’insectes et de tiques, notamment la tique responsable de la maladie de Lyme. Cependant, certains produits sont nuisibles à notre santé et notre entourage et ils sont même nocifs pour les enfants et les animaux.

Si vous êtes plutôt favorables à l’utilisation de produits plus naturels, voici deux recettes que vous pourriez expérimenter comme chasse-moustiques. Selon certains, celles-ci seraient assez efficaces pour éloigner ces « méchantes bestioles » qui viennent harceler les paisibles amants du plein air.

Personne qui s'applique un remède anti-moustique

Référence: depositphotos.com

Première recette : un mélange d’huiles essentielles

Il suffit de mélanger les ingrédients suivants :

  • 15 gouttes d’huile d’eucalyptus;
  • 15 gouttes d’huile de citronnelle;
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille;
  • 100 ml d’alcool isopropylique (communément appelé alcool à friction).

Deuxième recette : un mélange insectifuge imbattable et sans danger pour les touts petits

Il suffit de mélanger les ingrédients suivants :

  • 3 gouttes d’huile essentielle de lavande;
  • 3 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus;
  • 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée;
  • 1 cuillère à thé de gel d’aloès;
  • 50 ml de jus de citron.

Pour ces deux recettes, après avoir bien mélangé tous les ingrédients, il ne reste plus qu’à verser le liquide obtenu dans une bouteille munie d’un vaporisateur. Il est suggéré de vaporiser une petite quantité à la fois dans la paume de la main et d’appliquer ensuite la lotion sur la peau.

Contenant anti-moustique

Référence: depositphotos.com

Une dernière petite astuce

Voici un stratagème qui vous permettra de profiter pleinement de votre patio ou de votre terrasse. Une recette composée avec des ingrédients qui sont sans danger pour les enfants, pour les animaux et pour la nature. Tout l’été, vous pourrez ainsi passer d’agréables moments avec vos invités et votre famille sans que les moustiques et les mouches viennent perturber votre quiétude.

La formule est fort simple :

  • 125 ml de shampoing;
  • 125 ml d’huile d’olive ou d’huile végétale (n’ayez crainte : vos meubles de jardin ne seront pas graisseux, puisque le vinaigre et le shampoing dilueront ces graisses);
  • 125 ml de vinaigre blanc.

Mélangez bien tous les ingrédients, versez le liquide obtenu dans une bouteille munie d’un vaporisateur et vaporisez vos meubles de jardin. Répétez cette action après une forte pluie.  

Voilà, maintenant que vous êtes bien « armé » pour affronter les moustiques et tous ces petits « vampires », vous pourrez passer de merveilleuses vacances en plein air dans nos belles régions du Québec ou paisiblement dans votre jardin...

Et c’est ce que l’on vous souhaite!

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles

Consulter les articles par catégorie