Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

La récupération de peinture : quoi savoir ?

RE/MAX Québec
2307 0 23

La récupération de peinture : quoi savoir ?

En étant bien informé sur la peinture en général et sur son procédé de récupération, il est possible de réduire de beaucoup son empreinte éc

 

Chaque année au Québec, il se vend plus de 50 millions de litres de peinture résidentielle, répartis dans plus de 12 millions de contenants différents. Si la majorité de cette peinture est utilisée, une portion inutilisée considérable repose dans les sous-sols et les garages. Bien pire encore, il y a des individus qui, mal informés, jettent leur contenants de peinture aux ordures. En étant bien informé sur la peinture en général et sur son procédé de récupération, il est possible de réduire de beaucoup son empreinte écologique. Nous répondons à quelques questions fréquemment posées !

1)      Est-ce que je devrais conserver mes vieux gallons pour d’éventuelles retouches?

Sauf si vous comptez la réutiliser dans les mois suivants vos travaux de peinture, conserver vos vieux pots de peinture n’est peut-être pas l’idéal. Pas pour le long terme en tout cas. Une fois ouvert, si vous n’utilisez pas des méthodes de conservation optimales, la peinture n’est bonne que quelques mois. Après, on risque fortement de remarquer une différence de couleur entre les retouches et la peinture. En d’autres termes, après un certain temps, vous devrez peindre la surface au complet si vous ne voulez pas que vos retouches soient apparentes.

2)      Est-ce que la peinture neuve a une date d’expiration?

Plusieurs personnes qui estiment mal la quantité de peinture nécessaire à leurs travaux se retrouvent avec des contenants flambant neufs en entreposage. Pourtant, même les contenants jamais ouverts ont une date d’expiration. Celle-ci dépend toutefois du fabricant, alors informez-vous auprès de votre détaillant de peinture. Règle générale, on parle d’une durée de vie de plusieurs années (jusqu’à 15 ans chez certains fabricants). Un bon brassage est toutefois nécessaire après un certain temps.

3)      Comment estimer la quantité de peinture qu’il me faut pour mes travaux?

Pour éviter autant que possible le gaspillage et les surplus, il est important de savoir que, la plupart du temps, un gallon de peinture permet de couvrir 425 pieds carrés. Si vous voulez faciliter le calcul, vous pouvez utiliser cet outil fort pratique : calculateur de peinture.

4)      Est-ce que la peinture écologique est aussi efficace que la peinture régulière?

Jusqu’à un certain point, on pourrait dire qu’elle est même meilleure, puisqu’elle n’émet pas de COV (composés organiques volatils). Au niveau de l’application, vous ne devriez pas voir de différence significative. Deux points à préciser cependant, le choix de couleur est limité pour la peinture recyclée. Si la couleur que vous recherchez n’est pas disponible en peinture recyclée, optez pour la peinture écologique (sans COV), disponible en plusieurs couleurs. De plus, la peinture recyclée n’est pas recommandée pour la cuisine et la salle de bain puisqu’elle ne contient pas d’agents anti-moisissures.

5)      Est-ce que la peinture recyclée coûte plus cher?

Non, elle coûte même moins cher! À environ 15$ pour 4 litres de la marque Boomerang, difficile de trouver une alternative plus économique. Cependant, à ce tarif, vous devrez choisir parmi seulement 21 couleurs de base.

6)      Où puis-je me débarrasser de mes résidus de peinture?

Vous ne devriez pas avoir à chercher trop loin pour trouver un endroit où vous débarrasser de vos résidus de peinture. En effet, au Québec, on compte plus de 1200 points de dépôt. Pour trouver le point de dépôt le plus près de votre domicile, vous pouvez utiliser ce localisateur de point de dépôt.

7)      Dois-je payer pour déposer mes résidus de peinture dans un point de dépôt?

Non! Un montant qu’on appelle frais écologique a déjà été prélevé sur le prix à l’achat de votre contenant de peinture. Pour un gallon, on parle de 55 cents, mais ce coût varie entre 0,25$ et 1,50$ selon la grosseur de votre contenant. Tous les frais écologiques sont versés à Éco-Peinture pour permettre la gestion du programme de récupération et assurer le recyclage des peintures.  Vous n’avez donc pas d’argent à débourser et ce, peu importe le nombre de contenants de peinture que vous ramenez.

Notez que cette politique s’applique aux citoyens et peut être différente si vous êtes une entreprise.

8)      Puis-je récupérer mes vieux gallons dans mon bac de récupération personnel?

C’est possible, en autant que votre gallon soit vide et que la politique de récupération de votre municipalité le permette. Pas besoin de le nettoyer, il suffit de le faire sécher en suivant cette procédure.

9)      Est-ce que tous les types de peinture sont acceptés pour la récupération?

Bien que la grande majorité des types de peintures soient acceptés dans les points de dépôt, certains produits ne peuvent être récupérés chez les détaillants et magasins de peinture participants au programme de récupération. Voici les principaux produits refusés :

  • Les peintures industrielles
  • Les peintures automobiles
  • Les décapants, les solvants et les diluants
  • Les peintures à usage spécialisé
  • Les autres produits n’appartenant à aucune famille de peinture

Pour ces produits, vous devez vous rendre dans un écocentre ou les rapporter lors des collectes de RDD organisées dans certaines régions. Vérifiez les détails auprès de votre municipalité.

Vous pouvez aussi consulter une liste précise des produits acceptés et refusés sur le site d’Éco-Peinture.

 

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles

Consulter les articles par catégorie