Bienvenue sur le nouveau blogue immobilier de RE/MAX Québec !

Notre blogue, c'est des conseils professionnels, des trucs et astuces pratiques, des mythes qui seront confondus et des visites immersives qui vous en mettront plein la vue ! Survolez ici tous nos articles. Bonne découverte !

S’assurer contre les dégâts d’eau : une priorité!

RE/MAX Québec
440 0 0

Présenté par Logoi BAC

 

Maison innondées

 

Chaque saison connaît son lot d’accumulation d’eau : pluies diluviennes, chutes de neige abondantes, fonte des glaces et crues printanières, bref l’eau est partout, tout le temps. Ajoutons à cela les bris de conduites ou les baignoires qui débordent et on comprend aisément l’importance d’avoir les bonnes couvertures d’assurance.

 

Tout d’abord, il faut savoir que les dommages causés par l’eau représentent la première cause de réclamation en assurance habitation. Plus précisément, 50% des indemnités versées (en assurance habitation)  sont pour des dégâts d'eau. Au Québec seulement ce sont plus de 500 millions qui sont déboursés chaque année en indemnisation par les assureurs. Heureusement, plusieurs de ces dommages sont couverts à même le contrat d’habitation. Pour ceux qui ne le sont pas, des protections additionnelles peuvent être souscrites, au besoin. Parlez-en à votre courtier ou à votre assureur.

 

Petit tour d’horizon des couvertures disponibles pour protéger votre résidence des dégâts causés par l’eau :

 

Ce qui est couvert à même le contrat de base :

 

  • Les dommages causés par une installation sanitaire (baignoire qui déborde, toilettes qui fuient, machine à laver qui coule, etc.).
  • Dommages causés par le bris d’une conduite d’eau publique.

 

Les protections additionnelles :

 

  • Dommages causés par une infiltration d’eau (fenêtres, toit).
  • Dommages causés par un refoulement d’égout ou une infiltration par le bas (fondation).
  • Dommages causés par une inondation à la suite du débordement d’un cours d’eau*.

 

Ces protections doivent être ajoutées au contrat et, dans certains cas, un montant d’assurance doit aussi être choisi.

 

Bien que les dégâts d’eau soient nombreux chaque année, vous pouvez tout de même en réduire les risques grâce à quelques mesures de prévention ou à un entretien adéquat de votre habitation. Par exemple, en changeant votre chauffe-eau aux 10 ans; en vérifiant et en changeant les tuyaux du lave-linge et du lave-vaisselle avant qu’ils ne soient endommagés; en évitant de quitter la résidence tant que le lave-linge et le lave-vaisselle sont en marche; en demandant à un proche de passer vérifier que tout fonctionne bien, lorsque vous vous absentez de chez vous plus de 4 jours (particulièrement en hiver); en faisant vérifier votre toiture, surtout si elle a plus de 20 ans; en faisant niveler le terrain  pour que l’eau s’écoule loin des fondations.

 

Et si ça arrive?

 

Malgré toutes ces précautions, si vous vous retrouvez tout de même les pieds dans l’eau, vous pouvez participer à minimiser les dégâts et à faciliter le règlement du sinistre. Voici quelques conseils pratiques :

  • Fermez l’alimentation en gaz et en électricité en prenant soin de ne pas avoir les pieds dans l’eau;
  • Retirez l’eau infiltrée sans tarder afin de limiter les dommages et de protéger les biens épargnés;
  • Nettoyez les espaces sinistrés et les biens exposés à l’infiltration d’eau;
  • Documentez les pertes par une liste des objets détruits, par des photos ou une vidéo;
  • À moins qu’ils ne constituent un danger pour la santé, ne jetez pas tout de suite les biens endommagés. Sortez-les, si nécessaire, à l’extérieur de votre habitation;
  • Conservez les factures et toutes pièces justificatives relatives aux dépenses engagées.

 

En savoir plus : infoassurance.ca (http://www.infoassurance.ca/fr/assurance-habitation/s-assurer/avenants.aspx)

Des questions ? :Contactez l’un de nos agents du Centre d’information sur les assurances au 514 288-4321 (région de Montréal) ou 1 877 288-4321.

 

* Nouvellement arrivée sur le marché au Québec, cette protection n’est pas offerte par tous les assureurs.

Qu'en pensez-vous?

Partagez

retour à la page des articles

Consulter les articles par catégorie